bienvenue dans un espace de re·wor·l·ding

Déconstruire le langage pour reconstruire un monde juste et divers, en encourageant un regard critique sur les mots du quotidien et la pratique d’un langage précis et inclusif.

Les rubriques

.

< > ·-·
Dire et ne pas dire

Passage en revue des expressions du quotidien qui n’ont l’air de rien comme ça, mais qui veulent dire beaucoup en réalité.


)°°(
Est-ce que ce monde est sérieux ?

On s’amuse, on apprend à devenir un·e meilleur·e allié·e sans s’ennuyer : podcast, livres, vidéos sérieuses et divertissantes.

+ . +
Le langage inclusif pour les nul·les

Tout comprendre sur les principes pratiques du langage inclusif.

>> · ·
Bientôt en ligne

Aperçu des articles à venir.

Les articles récents

.

  • Rétrospective 2022 : 17 livres pour parler en féministe
    J’aime bien l’exercice des rétrospectives, surtout celles qui permettent de se replonger dans les lectures faites dans l’année écoulée et de prendre conscience de tous ces livres lus (et, il faut être franche, de tout ce qu’on n’en a pas retenu). L’année dernière, j’avais déjà partagé une liste des 10 livres sur le langage inclusif en 2021 : cette liste […]
  • J’ai testé ChatGPT, le robot qui n’apprend pas – encore – le langage inclusif
    C’est la dernière innovation qui fait le buzz en ce moment dans le champ de l’intelligence artificielle : ChatGPT. Si vous n’en avez pas entendu parler, c’est un robot conversationnel (de la famille des « chat bots » comme on dit en anglais) qui répond à toutes les questions que vous lui posez d’une manière étonnamment efficace et naturelle pour quiconque a […]
  • Pourquoi je dis : une personne racisée, ou de l’usage du passif dans le vocabulaire des discriminations
    Je n’arrive plus trop à me souvenir de la première fois où j’ai entendu le mot « racisé·e » mais il est très possible que ça ait été en écoutant un épisode du podcast La Poudre de Lauren Bastide, peut-être l’entretien avec Amandine Gay ou celui avec Aïssa Maïga, deux femmes noires oeuvrant dans le milieu du cinéma. Je me souviens en […]
  • Masculin générique ou spécifique : le mystère de la pub Monoprix
    Il y a quelques jours, une PLV (publicité sur le lieu de vente) a été photographiée dans un magasin Monoprix et épinglée par Pépite sexiste, association de sensibilisation aux stéréotypes diffusés par le marketing. Située dans le rayon des protections périodiques, cette affiche indique aux personnes trop gênées pour acheter ces produits en magasin de passer par le site internet […]
  • 5 signes que le langage inclusif progresse en 2022
    Récemment, nous avons connu une nouvelle vague(lette) d’opposition au langage inclusif qui a suscité chez moi un énervement certain. Mais au détour d’un déjeuner avec une traductrice militante du français inclusif et d’une conversation avec le fondateur d’une agence de communication engagée en faveur de l’écriture inclusive, j’ai relativisé. Et j’ai décidé de me concentrer sur le positif : or, […]
  • On fait le point sur le point médian
    Un des outils pour écrire de manière inclusive est l’utilisation du point médian, c’est-à-dire ce signe de ponctuation · qui permet de contracter ou abréger en un seul mot ses formes masculine et féminine comme dans « étudiant·es » ou « chirurgien·ne ». Dans le débat actuel sur l’écriture inclusive, c’est lui qui cristallise toutes les tensions (comme démontré par l’étude Mots-Clés et Google […]
  • Pourquoi je dis : langage inclusif
    Il y a un peu plus d’un an, quand j’ai lancé re·wor·l·ding, j’ai défini ma mission ainsi : « encourager chacun·e à cultiver un regard critique sur les mots et à utiliser un langage précis et inclusif ». Dès le départ, j’ai utilisé le terme « langage inclusif » plutôt que le plus courant « écriture inclusive », notamment inspirée par l’experte incontestée Eliane Viennot dont […]
  • Femmes artistes, artistes femmes : les mots épicènes, faux amis du langage inclusif ?
    Un des 3 grands freins à la pratique d’un langage inclusif est son absence dans le contenu audio-visuel que nous consommons, et par extension le monde du divertissement et de la culture (édition, séries, cinéma…). Je suis convaincue qu’il est crucial d’être exposé·e à un parler inclusif dans les séries ou les films et de voir des titres de livres ou de […]
  • Propagande électorale et langage inclusif
    Demain aura lieu le premier tour des élections présidentielles. Cette semaine, j’ai donc reçu la propagande électorale, c’est-à-dire l’ensemble des tracts des candidat•es à l’élection qui présentent leurs professions de foi et les principales propositions de leurs programmes. J’ai analysé ces tracts par le prisme du langage inclusif pour mesurer comment les candidates et les candidats se sont emparés (ou […]
  • Pourquoi je ne dis pas : la Femme
    Pour le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, je vous propose deux contenus qui vous expliqueront en détail pourquoi je ne dis pas : « La Femme ». Car si les grandes conventions du langage inclusif recommandent de ne pas employer le mot « Homme » dans un sens englobant, j’y ajoute aussi de ne pas employer le mot […]
  • Pourquoi je ne dis pas : rendre un projet sexy
    Dans le monde professionnel, c’est une expression qu’on emploie très souvent : « Est-ce que tu peux rendre tes slides plus sexy ? »« Le produit est bien mais il faut qu’on le rende plus sexy ! »« La marque est en perte de vitesse : il faut lui rendre son côté sexy. »Sexy est ici employé comme synonyme de désirable (qui suscite […]
  • 3 freins à la pratique du langage inclusif
    En 2021, j’ai formé au langage inclusif environ 300 personnes dans mon entreprise (qui en compte environ un millier dans ses bureaux parisiens), et c’est un accomplissement dont je suis très fière. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de partager le contenu de cette formation (dans une version condensée et bien moins interactive) lors d’une journée spéciale organisée par les Ateliers numériques […]